Comment l’activité physique impacte notre sommeil ?

Comment l’activité physique impacte notre sommeil ?

Data
Copié !

Mieux dormir : une bonne raison de se remettre au sport

Le sport est bon pour la santé, c’est bien connu. Mais saviez-vous que le sport est aussi bénéfique pour le sommeil ? Les enfants comme les adultes sont en général plus fatigués les soirs où ils ont pratiqué une activité physique dans la journée. Ils s’endorment plus rapidement et dorment plus longtemps. Le sport permet également d’améliorer la qualité du sommeil : les différents stades et cycles de sommeil sont plus réguliers. Le sommeil est aussi plus réparateur puisque la durée du sommeil profond est augmentée. Pour en savoir plus sur le sommeil.

L’analyse des données permet de quantifier l’impact moyen de l’activité physique sur le sommeil

L’analyse des données d’activité et de sommeil auprès d’un panel d’utilisateurs du Withings Pulse a permis de mesurer le bénéfice réel de l’activité physique sur le sommeil. Nous avons analysé le profil de sommeil de deux catégories de nuits : les nuits suivant une journée avec activité physique, et celles suivant une journée sans activité physique.

data_viz_fr_w title

Nous avons ainsi observé les éléments suivants :
1. Diminution de la durée d’endormissement : les gens sont plus fatigués le soir, ils se couchent 36 minutes plus tôt les jours où ils ont pratiqué une activité physique (23h40 vs 00h16)
2. Augmentation de la durée du sommeil : les gens dorment 14 minutes de plus lorsqu’ils ont fait suffisamment d’exercice physique dans la journée (6h48 vs 7h02)
3. Augmentation du sommeil profond (le plus récupérateur) : le sommeil supplémentaire est principalement du sommeil profond (sommeil réparateur des tissus musculaires) puisque celui-ci augmente de 19 minutes (3h20 en moyenne vs 3h39)
4. Diminution du nombre de réveils nocturnes : les gens ont un sommeil plus tranquille car ils se réveillent en moyenne 13% moins de fois pendant la nuit (1.3 fois vs 1.5 fois)

Quelques conseils pour maximiser les bienfaits du sport sur le sommeil

La première chose qui compte est la régularité : il est préférable de pratiquer une activité physique sur de courtes durées (30 minutes minimum) au moins 3 fois par semaine que d’en faire une seule fois par semaine pendant 1h30.
Certaines activités seront préférables pour lutter contre les problèmes de sommeil. Par exemple, il vaut mieux privilégier une activité d’endurance (course à pied, marche, natation, vélo) qui soit d’intensité modérée et d’allure régulière.
Certains moments de la journée sont plus propices pour la pratique d’une activité physique : le matin ou l’après-midi sont à privilégier surtout dans le cadre de la pratique des sports qui font monter l’adrénaline (comme les sports de compétition) et ne favorisent pas l’endormissement.

Et dans l’autre sens ? Quel est le lien entre le sommeil et les performances sportives ? Ceux qui dorment mal sont fatigués, et sont donc moins motivés pour aller faire du sport. De plus, ils sont moins performants au sport car moins en forme… Mais ceci sera l’objet d’une autre étude !

Notes sur l’analyse des données

Cette analyse a été réalisée sur un panel de plus de 9 000 utilisateurs du Withings Pulse, entre Janvier et Août 2014. Withings garantit la confidentialité des données personnelles et protège la vie privée de tous ses utilisateurs. Ainsi, toutes les données utilisées pour cette étude sont anonymisées et agrégées.
Les données de sommeil ont été analysées pour les jours où les utilisateurs avaient enregistré des durées d’exercice significatives :
– Au moins 20 minutes d’activité intense
– Ou au moins 1 heure d’activité modérée + intense
– Ou au moins 3 heures d’activité légère + modérée + intense

Les données ont également été comparées entre ceux qui s’entraînent pendant la journée et pendant la soirée.
Source des informations : « Carnet Mieux Comprendre le Sommeil » de l’INSV.
L’ensemble des résultats de l’étude est accessible ici.

Angela Chieh

Data & Studies Product Manager at Nokia, Angela believes in a world where data-driven decisions and creativity both have their place. Besides playing with data, she enjoys seeing the steps counter of her tracker increase and looking for the best Sunday brunch spots.
Loading Article...