Marcher vite – un indicateur de stress ?

Marcher vite – un indicateur de stress ?

Data
Copié !

Il semblerait que notre rythme de vie s’accélère de plus en plus, et que nous marchions de plus en plus vite. Mais pourquoi ? Découvrez-le dans notre étude sur la vitesse de marche et le stress – si vous arrivez à trouver le temps, bien évidemment.

Grâce aux données issues des trackers d’activité Withings, nous avons pu dans le passé mener des analyses concernant le nombre de pas réalisés par jour. Ces mesures nous renseignent sur le niveau d’activité physique dans différents pays et villes.

Cette fois-ci, nous avons décidé d’étudier une autre grandeur : la cadence de marche. Celle-ci nous donne une indication du rythme de vie au quotidien : l’allure de marche en allant prendre le métro le matin, ou encore en passant à la boulangerie acheter sa baguette en début de soirée.

Il faut savoir que marcher vite est souvent associé au stress caractéristique des grandes métropoles. Le rythme de vie citadin pousserait à ce que les gens soient plus pressés. Withings s’est penché sur le sujet en étudiant la cadence de marche dans différentes villes françaises.

La cadence de marche en France : les villes de région parisienne en tête du classement

La première partie de notre analyse consiste à dresser un classement de la cadence de marche en France.

Selon cette analyse, les plus pressés sont les Parisiens, et surtout, les résidents de la proche banlieue parisienne. Courbevoie et Levallois-Perret, deux communes de la petite couronne parisienne s’étendant sur ou proche de la zone d’affaires de la Défense, apparaissent parmi les villes étudiées en 1e et 2e positions, suivies par Paris en 3e. Ensuite, viennent Nantes, Lyon et Strasbourg. Des villes moins peuplées telles que Limoges et Bayonne prennent les dernières places du classement.

En regardant ce classement, nous nous posons la question : marcher vite, est-ce typique des grandes agglomérations urbaines ? Pour tester cette hypothèse, nous avons analysé la relation entre cadence de marche et densité de population d’une commune.

Le rythme de vie accéléré des milieux urbains denses

Dans la visualisation suivante, nous représentons la vitesse de marche en fonction de la densité de population (en échelle logarithmique), pour les mêmes villes de l’analyse précédente.

Les points ainsi représentés ont une disposition qui suggère une relation linéaire entre ces deux grandeurs. En effet, il est possible de calculer les paramètres statistiques de la régression linéaire : la valeur p < 0.0001 indique que la relation est statistiquement très significative, et le coefficient R2 = 0.76 quant à lui indique que la régression couvre bien les points de l’échantillon.

En France donc, la vitesse de marche se lie fortement à la densité de population : plus une région est densément peuplée, plus les gens pressent le pas.

Marcher d’un pas pressé, un indicateur de stress?

Comment expliquer cela ? De nombreuses études scientifiques (voir l’étude complète pour les références) lient le rythme de marche à pied au niveau de stress, plus accentué en milieu urbain. La vitesse de marche aurait tendance à suivre le rythme de vie accéléré des grandes villes.

Certaines études suggèrent que la surpopulation et le caractère impersonnel souvent retrouvés dans les métropoles induisent des comportements qui chercheraient à réduire « l’interférence sociale », tels que marcher vite. L’augmentation de la vitesse de marche serait ainsi une réponse à la surcharge sensorielle des villes visant à réduire au maximum le niveau de stimulation venant de l’environnement externe.

D’autres études rajoutent que dans les grandes villes, les rémunérations ainsi que le coût de la vie sont plus élevés. En conséquence, le temps acquiert une valeur économique plus importante, et les gens sont plus pressés.

Le rôle du temps de trajet domicile-travail dans l’accélération de la marche

C’est donc en proche banlieue Parisienne, puis à Paris, que les gens ont une marche plus rapide. Cela pourrait s’expliquer aussi par le fait que les gens habitant en banlieue ont des temps de transport plus élevés, ce qui les inciterait à marcher encore plus vite.

L’Insee fournit des données concernant le temps moyen de déplacement entre le domicile et le travail : 33 minutes pour la petite couronne parisienne, 31 minutes pour Paris et 19 minutes pour la province. Les chiffres de la cadence de marche se présentent dans le même ordre : 1,38 m/s pour la petite couronne parisienne, 1,36 m/s pour Paris et 1,32 m/s pour la province.

On peut imaginer facilement que le temps de trajet quotidien nécessaire pour se rendre au travail soit un facteur contribuant au niveau de stress : plus plus l’on passe de temps dans les déplacements, plus l’on doit se lever tôt ou rentrer tard, et plus l’on a tendance à être pressé.

Combattre le stress en ville

Métro saturé, embouteillages, pollution, bruit… Vivre dans une grande ville peut en effet être stressant. Comment combattre le stress lié à la vie citadine ?

Commencez par prendre votre temps. Ralentissez de temps en temps, et concentrez-vous sur vos activités. A force de vouloir tout faire en même temps, vous risquez de ne pas être productif, et de vous stresser inutilement.

Ensuite, pensez à manger sainement. Une alimentation équilibrée apportera l’énergie nécessaire pour affronter le quotidien avec vitalité. Mangez lentement, et limitez la consommation de caféine, théine et alcool. Ces substances peuvent amplifier l’anxiété ou l’irritabilité.

Enfin, dépensez-vous. Pratiquer une activité sportive est un excellent moyen de se défouler, en même temps qu’on soigne sa forme physique. L’activité physique stimule la production de l’endorphine, hormone qui agit comme un anti-stress naturel en provoquant une sensation de bien-être.

A propos de l’étude

Cette étude a été réalisée par le Withings Health Institute auprès d’un panel d’utilisateurs du Withings Pulse. Vous pouvez trouver l’étude complète ici.

La cadence de marche a été calculée sur des périodes continues de marche à pied d’au moins 3 minutes. Nous avons exclu les périodes d’autres types d’activité, comme la course à pied.

Withings garantit la confidentialité des données personnelles et protège la vie privée de tous ses utilisateurs. Ainsi, toutes les données utilisées pour cette étude sont anonymisées et agrégées.

Angela Chieh

Data & Studies Product Manager at Nokia, Angela believes in a world where data-driven decisions and creativity both have their place. Besides playing with data, she enjoys seeing the steps counter of her tracker increase and looking for the best Sunday brunch spots.
Loading Article...