A la recherche des plus beaux spots de nage des côtes irlandaises

A la recherche des plus beaux spots de nage des côtes irlandaises

Bouger
Copié !

Deux nageurs passionnés se lancent dans une grande aventure afin d'écrire un livre recensant les plus beaux lieux de baignade d'Irlande.

m&b5
L’écrivain Brendan Mac Evilly, à gauche sur la photo et l’acteur et producteur Michael O’Reilly, à droite, se sont rencontrés il y a 18 mois alors qu’ils travaillaient au Centre des écrivains irlandais. Ils ont alors réalisé qu’ils partageaient la même passion pour la nage en pleine mer et ont décidé de mettre à profit leurs talents combinés pour partir à l’aventure et découvrir les plus beaux lieux de baignade de la côte irlandaise entre Dublin et Donegal et d’en faire un livre. Comme indiqué sur leur page Kickstarter « At Swim », ils se présentent comme « deux voyageurs téméraires partis découvrir certains des plus beaux lieux de baignade d’Irlande, qu’il s’agisse de baies, de jetées, de parois rocheuses, de bassin de marée ou de bords de falaise. » Au moment où nous écrivons ces lignes, le projet Kickstarter a trouvé son financement et les deux amis ont débuté leur aventure. Le livre devrait sortir en novembre 2015. Nous avons décidé de leur poser quelques questions au sujet de leur ambitieux et passionnant voyage, à la fois sportif et artistique.

 

Avez-vous tous les deux toujours nagé ?

Mac Evilly: Nous nageons tous les deux en mer depuis notre plus jeune âge (Brendan avec sa famille dans le Kerry pendant les vacances d’été et Michael dans Les Captains à Skerries avec son père et ses frères). La nage a toujours fait partie de notre vie. Lorsque l’on apprend à nager très jeune, on n’oublie jamais, et même si nous avons été très occupés par d’autres projets, nous retournons toujours à la mer pour pratiquer cette activité vraiment revigorante.

L’eau est-elle chaude ou froide ?

Je ne sais pas si ça vient du fait que nous nous baignons tous les jours, mais ça ne semble pas aussi dur qu’au début. Je pense que nous commençons à nous habituer aux 7 ou 8°C. En fait, je pourrais aller jusqu’à dire que parfois, la mer nous paraît presque bonne.

Quel est le plus bel endroit où vous ayez nagé jusqu’ici ?

Je pense que nager avec les Masters Wexford au large de la plage Baginbun a été un moment formidable. Participants et organisateurs n’ont pas hésité à nous consacrer du temps et nous ont fourni un grand nombre d’informations. Après, ils nous ont même proposé leurs biscuits Wagon Wheel et une tasse de thé bien chaud. Brendan a vraiment apprécié la sérénité d’Hawk Cliff et Vico Bains à Dublin.

Quels dangers avez-vous rencontrés ? Du sable dans l’appareil photo ? Des conditions difficiles ?

Des rochers pointus sous les pieds, les algues trop bien cachées, et les vives. Vous marchez dessus et elles vous plantent une petite aiguille dans le pied. Cela peut être douloureux et il est difficile de la retirer.

Avez-vous laissé votre famille et vos amis derrière vous pour ce projet ?

Oui, nous avons tous deux de nombreux amis qui nous soutiennent dans cette aventure. On a besoin de ce soutien, de ces paroles d’encouragement avant de partir pour une telle aventure. Et nos familles sont ravies que nous écrivions un livre sur la natation, c’est un sujet qui parle à tout le monde.

Certaines personnes vous accompagnent-elles ou êtes-vous juste tous les deux ?

Nous voyageons seuls mais nous demandons parfois à des amis et à des membres de la famille de se joindre à nous pour une journée ou un week-end dans un endroit particulier… C’est autant pour qu’ils participent à l’aventure que pour qu’ils nous achètent un bon fish and chips et une boisson.

Quel serait votre meilleur conseil pour nager en mer ?

swimming At Swim BookBien connaître le coin, nous essayons de prendre contact avec des passionnés de la région avant de tenter une baignade dans des eaux inconnues. Il peut y avoir de forts courants et du ressac, il est donc vital de se renseigner auprès des gens qui connaissent bien l’endroit. Il nous semble également préférable de ne pas nager seul. Je connais des gens qui aiment se baigner seuls, mais nous préférons nager à plusieurs. Cela permet de garder un œil les uns sur les autres.

Votre livre parle-t-il plus de plages ou de lieux tels que les jetées par exemple ?

Nous ne voulons pas que notre livre se contente de dresser une liste des plages. Nous cherchons des lieux où les gens peuvent aller pour avoir accès à la mer, donc nous nous intéressons aux jetées, celle de Wicklow est incroyable, mais aussi aux bassins naturels, aux criques, calanques et tout autre lieu où l’on peut se rendre en toute sécurité.

Quel a été jusqu’ici le moment le plus marquant de votre aventure ?

Voir un phoque pointer le bout de son nez à quelques mètres de nous, avec ses longues moustaches et ses grands yeux bruns. J’ai d’abord ressenti une certaine excitation puis un peu de nervosité mais c’est finalement l’excitation qui a pris le dessus. Et que serait un paysage côtier ou une belle plage sans ceux qui la fréquentent ? Les gens qui vont en mer sont des gens solidaires et qui ont la tête sur les épaules, ils n’hésitent pas à prendre le temps de discuter d’autres lieux et de natation.

Quel est le lieu le plus inattendu que vous ayez découvert ?

Peut-être bien Magheramore à Wicklow où nous avons pu observer tard dans la soirée un cours de surf pour des enfants plein d’énergie alors que leurs parents les regardaient depuis la plage. Rien à voir avec les parents encourageant leurs enfants à un match de football, mais une atmosphère calme et bon enfant.

Meenogahane dans le North Kerry était aussi un vrai régal. Nous ne l’aurions pas trouvé si John Edwards, un habitant du cru, ne nous avait pas renseigné. Il dirige Wild Water Adventures à Tralee et nous a montré son terrain de jeu. C’est une petite jetée qui descend progressivement dans l’eau, permettant ainsi un accès facile. À moins de 200 mètres, on trouve un certain nombre de passages entre les rochers où il est possible de nager, chacun conduisant à une grotte, ainsi qu’une petite arche sous laquelle vous pouvez nager quel que soit le niveau de la marée. L’eau est limpide et on peut y admirer la vie sous-marine sous la surface avec une simple paire de lunettes.

***

Un grand merci à Brendan d’avoir consacré une partie de son précieux temps sur la terre ferme pour répondre à nos questions. Pour en savoir plus, suivez @AtSwimBook sur Twitter

Vous cherchez des idées pour vos prochaines baignades ? Découvrez notre interview exclusive avec une quintuple championne Olympique : Découvrez les conseils de natation de Dara Torres mais aussi le nouveau suivi de natation automatique de Withings.

Angela Chieh

Data & Studies Product Manager at Nokia, Angela believes in a world where data-driven decisions and creativity both have their place. Besides playing with data, she enjoys seeing the steps counter of her tracker increase and looking for the best Sunday brunch spots.
Loading Article...