La finale de l’Euro a-t-elle eu un impact sur les niveaux d’activité physique ?

La finale de l’Euro a-t-elle eu un impact sur les niveaux d’activité physique ?

Data
Copié !

Dimanche 10 juillet à 21h, la France a affronté le Portugal en finale de l’Euro 2016. Cette année, la finale a battu le record d’audience de toutes les éditions du championnat, avec un total 300 millions de téléspectateurs dans le monde. Les Français ont été 20 millions à suivre le match devant leurs écrans - soit presque 1 Français sur 3.

Devant ces chiffres colossaux, nous nous sommes demandés : peut-on voir un effet à l’échelle nationale sur le niveau d’activité des Français ? Et sur celui des Portugais, champions de l’Euro 2016 ?

Pour répondre à cette question, nous avons analysé les données d’activité d’un échantillon de 10.000 utilisateurs de montres Withings. Le graphique suivant montre la courbe d’activité moyenne des Français et Portugais le jour de la finale.

Pendant le match, les niveaux d’activité chutent fortement

Juste après le coup d’envoi du match, les courbes d’activité des Français et des Portugais chutent brusquement. Comme attendu selon les chiffres d’audience, les gens se trouvent devant leur télévision.

Les deux mi-temps réglementaires n’ayant pas vu de but, le match se poursuit avec une prolongation de 30 minutes, pendant laquelle le Portugal marque le but gagnant. Si pendant le match les spectateurs ont été relativement stationnaires, le même ne peut pas être dit des pauses. Pendant la pause entre les deux mi-temps et celle entre la 2e mi-temps et la prolongation, on peut observer un pic d’activité aussi bien pour les Français que pour les Portugais. Peut-être que les spectateurs se sont levés pour aller aux toilettes, ou pour aller se chercher une deuxième bière.

Le point le plus bas des courbes d’activité a lieu pendant la prolongation pour les Français, mais pendant la 2e mi-temps pour les Portugais.

Après le match : fête pour les Portugais, lit pour les Français

A 10 minutes de la fin de match, l’on observe déjà une augmentation nette des niveaux d’activité. Pour les Français, ce pic se poursuit pendant 30 minutes, et ensuite l’activité chute à des niveaux qui indiquent qu’ils sont probablement partis se coucher.

Les Portugais, en revanche, sont restés actifs pendant plus de 2 heures après le match, très certainement parce qu’ils fêtaient leur victoire.

A propos de l’étude

Cette étude a été réalisée par Withings, sur un panel de 10.000 utilisateurs de trackers d’activité Withings en France et au Portugal. Withings garantit la confidentialité des données personnelles et protège la vie privée de tous ses utilisateurs. Toutes les données utilisées dans cette étude ont donc été rigoureusement anonymisées et agrégées.

Angela Chieh

Data & Studies Product Manager at Nokia, Angela believes in a world where data-driven decisions and creativity both have their place. Besides playing with data, she enjoys seeing the steps counter of her tracker increase and looking for the best Sunday brunch spots.
Loading Article...