Nos conseils pour bien courir en hiver

Nos conseils pour bien courir en hiver

Bouger
Copié !

Que faire quand on adore courir mais que les jours raccourcissent, que les températures tombent en dessous de zéro et que rester dehors trop longtemps devient vraiment pénible ? Découvrez nos conseils pour tenir la distance tout au long de l'hiver.

L’été, ses températures étouffantes, des séances de running vous laissant ruisselant(e) de sueur… Tout cela ne semble pourtant pas si loin ! Mais l’automne et ses journées ensoleillées et un peu frisquettes ne dureront pas éternellement ; le froid et la neige ne tarderont pas à pointer le bout de leur nez.

Certains n’ont aucune envie de braver l’hiver pour aller courir et préfèrent s’entraîner à l’intérieur durant les mois les plus froids. Modifier votre programme d’activité physique en hiver peut effectivement être une bonne idée : vous évitez ainsi les blessures, bénéficiez d’un entraînement plus équilibré et évitez aussi de vous lasser.

Mais d’un autre côté, votre endurance à la course risque de pâtir d’une telle interruption. Et vous aimez peut-être tellement courir en plein air qu’il vous est tout simplement impossible de renoncer à ce plaisir pendant si longtemps. Si vous avez l’intention de continuer à courir régulièrement cet hiver ou si vous vous entraînez pour une course prévue au printemps, voici tous les conseils dont vous avez besoin pour y parvenir.

Habillez-vous en conséquence

Même si cela semble aller de soi, il est parfois difficile de savoir quels vêtements porter quand il fait froid. Le réflexe consiste bien souvent à se couvrir en superposant les couches de vêtements et en y ajoutant parfois une veste ou 2 paires de leggings.

Quand on se couvre trop, après un kilomètre, quand la température du corps augmente, on n’a alors qu’une envie : se débarrasser au plus vite de tous ces vêtements. La règle d’or est de s’habiller comme s’il faisait 20 degrés de plus que la température réelle et de privilégier des vêtements respirants et capables d’évacuer la transpiration. Optez pour une bonne paire de gants et un bonnet ou un cache-oreilles bien chaud mais ne multipliez pas les T-shirts, sweat-shirts et autres vestes.

J’aime bien aussi glisser quelques mouchoirs en papier dans mes gants avant d’aller courir car j’ai toujours le nez qui coule. J’emporte également toujours un baume à lèvres et, s’il fait vraiment très froid ou qu’il y a du vent, j’applique de la vaseline sur les parties exposées de mon visage pour les protéger.

Optez pour un parcours bien éclairé et préférez le bitume

Vous allez sûrement courir avant ou après le travail ; vous effectuez donc au moins une partie de votre parcours dans l’obscurité.

Si vous courez dans le noir, assurez-vous de porter des vêtements de couleur vive ou équipés de bandes réfléchissantes. Optez pour un parcours bien éclairé et, s’il fait vraiment sombre, équipez-vous d’une lampe frontale ou de tout autre type d’éclairage. Pour plus de sécurité, choisissez un endroit fréquenté afin de ne pas courir seul(e) dans l’obscurité.

En cas de pluie ou de chute de neige, méfiez-vous du verglas et redoublez de précautions si vous ne courez pas sur le bitume. Choisissez de préférence un parcours bien entretenu, bien déneigé et sans verglas. Si nécessaire, équipez-vous de crampons amovibles ou optez pour des chaussures avec inserts de stabilité intégrés pour bénéficier d’une meilleure adhérence et ainsi courir en toute sécurité sur sol glissant.

Modifiez vos objectifs

À moins que vous vous entraîniez pour une course ayant lieu au printemps ou que vous ayez un objectif précis et limité dans le temps, l’hiver n’est pas la saison idéale pour repousser vos limites. Il est au contraire préférable de vous concentrer sur le maintien de votre condition physique plutôt que de tenter d’améliorer vos chronomètres ou de rallonger vos parcours. En conservant une bonne condition physique tout au long de l’hiver, vous serez au top de votre forme à l’arrivée des beaux jours et fin prêt(e) pour passer à la vitesse supérieure.

Activité Steel

Pas de boutons. Pas de lumières qui clignotent. Pas besoin de vérifier son téléphone toutes les 2 minutes. Cette mon…
En savoir plus

Restez motivé(e)

Il est souvent difficile d’aller courir quand on n’a qu’une envie : rester bien au chaud sous la couette avec une bonne tasse de chocolat chaud ! Si vous souhaitez continuer à vous entraîner régulièrement, il vous faut préserver votre motivation.

Vous pouvez par exemple télécharger une playlist de titres qui vous donnent du peps ou des podcasts à écouter lorsque vous courez. Si vous êtes impatient d’écouter la suite d’un podcast particulièrement intéressant et que vous pouvez le faire uniquement quand vous courez, cela peut être une excellente motivation.

Le « chantage » à la nourriture n’est certes pas une méthode adaptée à tout le monde mais la simple pensée du café bien chaud et du délicieux bol de flocons d’avoine qui vous attendent après avoir couru peuvent parfois suffire à vous donner le courage de sortir. Et, le week-end, pourquoi ne pas vous offrir un brunch après votre séance de running ?

Et si ça ne suffit pas, pourquoi ne pas rejoindre un groupe de coureurs ou courir avec un(e) ami(e) ? Si vous savez que des gens comptent sur vous, vous serez moins tenté(e) de tirer au flanc !

Survivez au froid

Planifiez votre parcours afin de courir face au vent en début de course et à l’abri du vent sur le chemin du retour. Vous limiterez ainsi la déperdition de chaleur sur la deuxième moitié de votre parcours et quand votre corps se refroidit.

Il est également important de rappeler que courir dans le froid peut être dangereux si l’on ne prend pas les précautions nécessaires. Protégez vos mains et vos pieds du froid et limitez au maximum la surface de peau exposée aux éléments. Après avoir couru, ne gardez pas vos vêtements humides trop longtemps sur vous, surtout à l’extérieur, car la température de votre corps peut chuter très rapidement et vous pourriez prendre froid. Encore mieux, prenez une douche chaude après avoir couru, surtout si vous avez eu froid aux mains et aux pieds.

Apprenez à renoncer et restez à l’intérieur

Quand le risque d’hypothermie et d’engelures est trop important, il est parfois plus raisonnable de rester à l’intérieur, surtout quand les températures descendent en dessous de zéro. Quand il fait trop froid ou que votre parcours habituel est verglacé, pourquoi ne pas courir sur un tapis de course ou sur piste ou alors participer aux cours de fitness proposés par votre club de gym local ?

Et si rien de tout ceci ne vous tente, vous pouvez bien sûr réserver un billet d’avion et partir au soleil et ainsi complètement zapper l’hiver !

Rachel Glum

Rachel is a copywriter and a fitness enthusiast who enjoys long-distance running, yoga, and strength training. When she isn't editing or exercising, you can find her singing a cappella or cooking healthy vegan meals in her new apartment kitchen.
Loading Article...