Vos enfants turbulents au coucher peuvent affecter votre santé

Vos enfants turbulents au coucher peuvent affecter votre santé

Se revitaliser
Copié !

Bien dormir joue un rôle essentiel sur notre santé physique et émotionnelle. Pourtant, des études montrent que bon nombre d'entre nous ne bénéficient pas du sommeil réparateur dont ils ont besoin. À qui la faute ? À nos enfants ! Poursuivez votre lecture pour découvrir les quatre grands principes qui vous permettront à vous et à vos enfants de bien dormir.

Le sommeil joue un rôle crucial dans notre état de santé général et affecte profondément notre qualité de vie. Selon le National Center for Biotechnology Information, un manque de sommeil chronique peut même augmenter le risque d’hypertension, de diabète, d’obésité, de dépression, de crise cardiaque et d’AVC. Sur le long terme, les problèmes de sommeil ont également un impact négatif sur nos relations avec les autres, explique le Dr. Theresa E. DiDonato dans un article publié dans Psychology Today. « Les gens qui dorment mal ont tendance à ressentir davantage d’émotions négatives et ont plus de difficultés à résoudre les conflits. »

Malheureusement, selon les résultats de l’étude Sleep in America menée par la National Sleep Foundation, les mauvaises habitudes de sommeil des enfants peuvent affecter directement les adultes et les personnes dont les enfants sont parmi ceux qui dorment le moins bénéficient généralement de moins de 6 heures de sommeil par nuit.

Alors que faire pour que vos enfants se couchent à une heure raisonnable et s’endorment facilement, vous permettant ainsi, à vous et à votre conjoint, de vous détendre, de recharger vos batteries et de profiter d’un repos bien mérité ? Adoptez ces 4 habitudes et toute la petite famille, vous compris, devrait tomber sans difficulté dans les bras de Morphée !

Préparer le coucher en mettant en place un rituel du soir

S’il est impossible de mettre simplement son cerveau « en veille » quand vient le moment d’aller se coucher, il existe cependant différents moyens de trouver plus facilement le sommeil. Dans son ouvrage 12 Ways to Shut Off Your Brain Before Bedtime (12 façons de mettre votre cerveau en veille avant d’aller vous coucher), Margarita Tartakovsky suggère d’établir au moment du coucher un rituel indiquant à l’organisme qu’il est temps d’aller au lit. Il peut être bénéfique de se plonger dans un livre ou dans un bon bain chaud. Du fait de leur effet calmant, ces activités peuvent en effet vous permettre de vous détendre et d’évacuer votre stress. Concernant les enfants, vous pouvez envisager de tamiser les lumières chaque soir à la même heure ou de diffuser une musique apaisante dans toute la maisonnée. La lecture d’une histoire au moment d’aller au lit constitue un moment privilégié avec vos enfants et permet également de leur indiquer, ainsi qu’à leur organisme, qu’il est bientôt l’heure de dormir.

Qu’il s’agisse des adultes ou des enfants, parvenir à calmer son esprit, souvent en pleine ébullition, au moment du coucher est essentiel pour chasser l’anxiété et garantir un sommeil réparateur. Pratiquer la méditation permet non seulement d’apaiser l’esprit mais aussi de ralentir la respiration et le rythme cardiaque. Il vous suffit de vous asseoir sans bouger, de respirer profondément et régulièrement et de lâcher prise pour évacuer les pensées négatives et le stress. Et si vous ou votre enfant avez encore des difficultés à apaiser votre esprit, prenez un stylo et une feuille de papier et notez-y toutes les choses qui vous inquiètent. Il peut s’agir d’une liste de choses à faire, de soucis liés à votre travail ou à votre famille. Ce moyen de « décharger » votre esprit peut vous permettre de vous détendre suffisamment pour vous endormir, sachant que vous ne risquez pas de les oublier.

Steel HR

Steel HR est le premier tracker d'activité avec suivi du rythme cardiaque dont la batterie peut durer jusqu'à 25 jours…
En savoir plus

Que manger et que boire pour mieux dormir ?

Notre alimentation et les horaires de nos repas ont un impact énorme sur la quantité et à la qualité de notre sommeil. Évitez les repas trop copieux en fin de journée. Il est en effet préférable de manger davantage au déjeuner et plus léger au dîner. Lorsqu’il est occupé à digérer, votre organisme fonctionne à plein régime. Ralentir votre métabolisme pour la nuit prend donc plus de temps. Évitez également de consommer des plats épicés au moment du dîner car ils peuvent causer des brûlures d’estomac. Ne buvez pas non plus trop d’eau juste avant d’aller vous coucher car vous pourriez avoir envie de vous lever au milieu de la nuit pour aller aux toilettes.

Pour les enfants comme pour les adultes, la caféine peut aussi avoir un impact négatif sur le sommeil. Sleepforkids.org cite en effet l’étude Sleep in America, selon laquelle « près de trois quarts [des enfants] qui consomment des boissons caféinées, comme le Coca sont des enfants en âge scolaire et près d’un tiers sont en âge préscolaire. La consommation de caféine peut avoir un impact négatif sur le sommeil des enfants. » Les stimulants nuisent au repos, il vaut donc mieux éviter les sodas et proposer de l’eau ou du jus de fruits aux plus petits.

Et pour vous ? Limitez votre consommation de boissons contenant de la caféine à moins de deux par jour et optez pour les tisanes une fois la nuit tombée. Certaines personnes voient par exemple leur sommeil perturbé par l’infime quantité de caféine contenue dans un café décaféiné. Évitez également l’alcool : la consommation d’alcool peut certes vous permettre de vous endormir rapidement mais vous risquez ensuite de vous réveiller plus souvent pendant la nuit. L’alcool pouvant également perturber le sommeil paradoxal, il est probable que vous vous sentiez moins reposé au réveil.

Pratiquer une activité physique pour mieux dormir

Tout comme le sommeil est susceptible d’affecter votre journée, les choix que vous faites pendant le jour ont un impact sur la qualité de votre sommeil le soir venu. Pratiquer une activité qui favorise la circulation du sang pendant la journée vous garantit donc des nuits plus reposantes. Une étude publiée par le National Institute of Health montre une corrélation entre la pratique d’une activité physique modérée et un sommeil de qualité. Concernant les plus petits, « chaque heure pendant laquelle un enfant est inactif au cours de la journée ajoute trois minutes supplémentaires au temps nécessaire pour qu’il s’endorme le soir », affirme un article de Medical News Today .

Alors pourquoi ne pas faire participer toute la famille ? Au lieu de végéter devant la télévision, pourquoi ne pas aller faire un tour au parc ? Et ne soyez pas en reste : joignez-vous aux jeux de vos enfants en piquant un sprint sur la pelouse, en faisant des tractions sur le portique de l’aire de jeux ou en poussant sur vos jambes, assis sur la balançoire. Pratiquer une activité physique permet de bien dormir, assurant ainsi un bon équilibre entre périodes de sommeil et d’éveil.

Comment l’activité physique impacte notre sommeil ?

Read More

Adopter des habitudes de sommeil régulières pour respecter votre horloge biologique

Se coucher et se lever chaque jour à la même heure (même le week-end ou pendant les vacances) permet de renforcer votre horloge interne. Les scientifiques spécialisés dans le sommeil donnent à cette horloge le nom de « rythme circadien ». Ce rythme est soumis à des facteurs génétiques et biologiques, mais peut également être influencé par l’environnement. Adopter de bonnes habitudes de sommeil, en respectant notamment une heure de coucher régulière pour vous et vos enfants, vous permettra non seulement de vous endormir plus facilement mais aussi de mieux dormir tout au long de la nuit. Comme toutes les recommandations en matière de santé, les difficultés engendrées par un tel changement peuvent parfois sembler insurmontables par rapport au bénéfice éventuel. Vous parvenez pourtant bien à être au travail à l’heure et à conduire vos enfants à l’école avant que la cloche ne sonne, non ? Cela prouve donc bien qu’un petit peu de discipline peut parfois vraiment en valoir la peine.

En donnant la priorité au sommeil et en lui rendant la place de choix qu’il mérite quand il s’agit de préserver votre santé, vous pouvez améliorer votre bien-être et celui de chacun des membres de votre famille. Alors si vous aviez jusqu’ici adopté la philosophie de Benjamin Franklin qui affirmait : « On aura bien assez de temps dans la tombe pour dormir », il serait temps de réviser votre copie. Vous pouvez ainsi suivre une autre de ses recommandations : « En se couchant et en se levant tôt, l’homme est en bonne santé, riche et sage ».

Aura

Découvrez un réveil high-tech, à l'intérieur d'une lampe qui vous offre une expérience de réveil lumineux et music…
En savoir plus

Cet article fait partie d’une série pour le Mois du Sommeil. Découvrez tous nos autres articles ici !

Lynn Marie Hulsman

I'm a New York City-based novelist, cookbook writer, and ideation agent whose former jobs include stand-up comic, bookseller, and medical editor. Interests include nutrition, pop psychology, British culture, and dogs. My very favorite thing is reading.
Loading Article...