Babymoon : Juste toi et moi, avant que nous ne soyons trois

Babymoon : Juste toi et moi, avant que nous ne soyons trois

Se revitaliser
Copié !

Pour les parents en devenir, la perspective d'ajouter un nouveau membre à leur famille est toujours source de joie. Évidemment, l'arrivée de ce nouveau-né signera très probablement la fin de leurs sorties en amoureux, des vacances en couple et de la spontanéité. Heureusement, il existe un moyen très ludique pour que ces futurs parents puissent encore un peu profiter de leur ancienne vie, avant d'embrasser la nouvelle. Découvrez comment vivre une "Babymoon" heureuse et saine.

S’inspirant de notre bonne vieille lune de miel, la « babymoon » correspond aux vacances que s’accordent les couples avant l’arrivée de leur bébé. Melanie Darnell de Fit Momma la décrit comme une « escapade romantique », permettant aux futurs parents de « passer du bon temps ensemble, avant la naissance de leur enfant ». Peu importe si l’escapade dure une semaine ou seulement une nuit, tant qu’elle donne à maman et papa l’opportunité de profiter au maximum du temps qu’il leur reste à deux.

Interrogée au sujet de ses expériences de « babymoon », Mélanie nous a raconté : « Lorsque j’étais enceinte de mon premier enfant, nous sommes partis pour un long week-end dans une auberge romantique à Laguna Beach, en Californie. À peine à une heure de route de chez nous, c’était l’escapade parfaite. Pour notre deuxième « babymoon », nous sommes allés à Newport Beach… mais une seule nuit. Ma sœur était venue chez nous pour garder notre fils. » Elle nous a également expliqué que lorsqu’il est question de planifier une « babymoon », les parents doivent s’en tenir au plus simple. « Nul besoin de vous offrir une escapade luxueuse ou prolongée, surtout si vous avez déjà un enfant et qu’il est difficile de le faire garder plusieurs nuits. » À la place, elle suggère l’option « vacances à la maison », même si l’escapade ne durera, pour le coup, que le temps d’une nuit. Et si vous n’êtes pas en mesure de partir plus que quelques heures ? Pas d’inquiétude. Melanie peut également vous conseiller : « Si partir toute la nuit n’est pas envisageable, optez pour une escapade en journée, au cours de laquelle vous prévoirez des activités ludiques. Pourquoi pas un massage en couple ou un dîner romantique ? »

« Dans l’idéal, les « babymoons » sont des vacances reposantes. En revanche, si votre partenaire et vous-même désirez quelque chose de plus aventureux, gardez tout de même quelques éléments essentiels en tête lorsque vous planifierez votre voyage. D’après les 10 conseils pour une babymoon de The Bump, il est indispensable que vous consultiez les restrictions et autres vaccins nécessaires pour votre voyage. Un rapide coup-d’œil aux recommandations de voyage du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies devrait vous permettre de déterminer si votre destination semble convenable, aussi bien pour vous que pour votre partenaire et votre futur bébé. Et, bien évidemment, où que vous prévoyiez de vous rendre, assurez-vous d’avoir localisé les centres médicaux les plus proches et d’avoir consulté votre obstétricien avant le départ.

Il est très important de tenir non seulement compte de la sécurité de votre destination, mais aussi de celle de votre trajet. Même si la plupart des futurs parents n’opteront probablement pas pour un safari en Afrique, le fait de survoler plusieurs états n’est pourtant pas sans risque. Cheapflights.com indique que « tout voyage effectué pendant la grossesse s’accompagne d’un certain nombre de mises en garde, notamment d’un risque accru de caillots sanguins et de thrombose veineuse profonde. »

À un certain moment pendant votre grossesse, vous serez certainement soumise à quelques restrictions de voyage. D’après Cheapflights, « après 28 semaines, lorsque le risque d’accouchement s’intensifie, la plupart des compagnies aériennes exigent une lettre de votre médecin, indiquant que vous êtes apte à voyager par avion tout en étant enceinte, et confirmant la date de votre terme. Si vous êtes enceinte de plus de 36 semaines, de nombreuses compagnies ne vous laisseront pas voyager, en raison du risque accru d’accouchement en plein vol. » Si votre grossesse est à haut risque ou si vous portez plus d’un enfant, il est certainement préférable d’opter pour un court trajet en voiture, avec, à la clef, un week-end reposant dans une chambre d’hôtes. »

Au-delà de la sécurité, il est également conseillé de tenir compte du moment où ce voyage sera le plus confortable. L’American Pregnancy Association affirme que « tant que votre grossesse ne présente pas de complications ni d’inquiétudes, il n’est généralement pas dangereux de voyager. » Cette institution relève également que la période la plus confortable pour voyager tout en étant enceinte se situe lors du deuxième trimestre : « dans la plupart des cas, vous ne serez plus sujette aux nausées matinale du premier trimestre et disposerez de quelques semaines de répit avant la troisième phase de votre grossesse, où vous vous fatiguerez plus facilement. »

Enfin, l’objectif n’est pas de faire un voyage inoubliable, mais de profiter de moments précieux avec votre partenaire, ou « d’entretenir la flamme » comme le dit si bien Mélanie. Que vous soyez du type alpiniste ou rat des bibliothèques, gardez en tête que votre « babymoon » doit être un moment de détente, une bouffée d’air pur, durant laquelle vous prendrez le temps d’apprécier la vie que votre partenaire et vous-même êtes en train de construire.

 

Crédit photo pour toutes les images : Melanie Darnell de fitmomma.com« 

Annelise Driscoll

Annelise is a graduate of Hamilton College who enjoys writing, reading and roller derby. When she isn't noveling, she can be found doing yoga and watching British baking shows.
Loading Article...